Struthof, le camp oublié : Retour sur l'histoire du camp de concentration de Natzweiler-Struthof, installé en Alsace, alors allemande. It was abandoned intact and the organisers have left most of it intact. It operated from 21 May 1941 to September 1944, and was the only concentration camp established by the Germans in the territory of pre-war France. J'ai connu beaucoup de camps (Buchenwald, Natzwiller, Wesseling, Dachau, Auschwitz), nulle part je n'ai ressenti de pitié plus douloureuse qu'au Struthof. Les diverses séries d'expériences font des centaines de victimes parmi les déportés du camp. L'histoire du Natzweiler-Struthof, qui fut l'unique camp de concentration installé sur le territoire français, reste encore aujourd'hui totalement méconnue du grand public. Le Struthof se trouve alors au centre d'un complexe comprenant environ 70 kommandos (camps annexes) répartis en Alsace, en Moselle, et surtout en Allemagne. The site is large and will take a few hours to walk round. Non diffusé en ce moment à la télévision. This January, put your resolutions on hold and dive into some great streaming picks. L'évacuation des derniers kommandos du KL-Natzweiler, lors des « marches de la mort », a, elle, coûté la vie à environ 5 000 déportés. À l’ensemble des 200 cobayes est ensuite inoculé par scarification au bras le germe du typhus[39]. On n’en sait pas plus sur ces expériences, tous les documents sur ses recherches furent brûlés avant la libération de Strasbourg[45]. Le 16 mars 1943, il fut transféré au fort de Romainville, sous contrôle allemand. En août 1944, il y avait près de 7 000 prisonniers au camp-souche et plus de 20 000 dans ses kommandos[65]. Le déporté Aimé Spitz témoigne : « Hors du camp, à quelque 100 mètres, se trouvait une sablière. Ils ne recevaient ni courrier, ni colis, ni nouvelles extérieures. Certains sont morts d'épuisement au travail et de la malnutrition. Une femme ayant été préalablement exécutée par balle pour rébellion, ce sont finalement 86 personnes de « race juive » qui sont gazées personnellement par le commandant SS du camp, Joseph Kramer. Natzweiler-Struthof was a German-run concentration camp located in the Vosges Mountains close to the Alsatian village of Natzwiller (German Natzweiler) in France, and the town of Schirmeck, about 50 km (31 m) south west of the city of Strasbourg. Retour à l'article À partir de 1942, parmi les déportés on trouve des Soviétiques, parfois prisonniers de guerre, des Polonais et quelques déportés originaires des territoires annexés par le IIIe Reich : Tchèques, Alsaciens, Lorrains[15]. Struthof, le camp oublié (TV Movie 2018) cast and crew credits, including actors, actresses, directors, writers and more. 60 ans après la guerre, l'identité des 86 victimes de Hirt sera dévoilée, grâce à leurs numéros d'immatriculation retrouvés par le journaliste-historien Hans-Joachim Lang ; selon le cercle Menachem-Taffel, celui-ci n'a jamais pu accéder aux archives françaises. Les détenus politiques sont devenus largement majoritaires. À cet effet avait été aménagée une salle de dissection. Le camp central, seul camp de concentration présent sur le territoire français actuel, est situé en ce qui était alors l'Alsace annexée. Les kommandos dépendants du KL-Natzweiler : Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le professeur August Hirt mena aussi de nombreuses expérimentations sur l'utilisation du gaz moutarde[33]. Le 24 septembre 1943, Himmler donne l'ordre aux commandants des KL de transférer au Struthof tous les déportés NN qu'ils détiennent. Caché dans les Vosges, il était inconnu d’une grande partie de la population et sa destruction s'est faite sans bruit. À l'instar des camps de Mauthausen et de Gusen, le KL Natzweiler-Struthof était classé « Camp de niveau III » (Lagerstufe III)[14], ce qui signifiait qu'il était destiné à être l'un des camps les plus durs du système concentrationnaire. Natzweiler-Struthof devient avant tout un sas de passage et de tri avant une affectation dans un de ses camps annexes. Struthof, le camp oublié • 50 min. Sur un total de 504 déportés, seuls 268 ont survécu et pu rejoindre la Norvège après la guerre (8 d'entre eux devant par la suite décéder dans les jours qui ont suivi leur retour)[48]. Les juifs (déportés pour raisons raciales ou faits de résistance) représentent 11% du nombre total des détenus du Natzweiler-Struthof[16]. Natzweiler-Struthof was a Nazi concentration camp located in the Vosges Mountains close to the villages of Natzweiler and Struthof in the Gau Baden-Alsace of Germany, on territory annexed from France on a de facto basis in 1940. To the French, it is Le Struthof; to the Nazis it was Konsentrationslager Natzweiler; to Americans it is Natzweiler-Struthof. Natzweiler-Struthof, France, après le 30 septembre 1944. Le 23 novembre 1944, jour de la libération de Strasbourg, l'armée américaine pénètre dans le camp de Natzweiler-Struthof. À la fin de l’année, 539 détenus sont immatriculés à Natzweiler, venus de Sachsenhausen, Dachau et Buchenwald. There is a bookshop as well to look up resources. Les Allemands et assimilés régressent (22 %) tandis que la part des détenus d’Europe occidentale augmente : Français, Norvégiens, Néerlandais. Entre le mois de juin 1954 et le mois de mai 1955 se déroule devant les tribunaux militaires de Metz puis de Paris le procès du Struthof, durant lequel sont jugés les principaux responsables SS du camp. Un soir de printemps 1944, après 18 heures, onze Luxembourgeois appartenant à la Résistance furent fusillés dans cette sablière. Ces décrets visent à faire disparaître les Résistants et, de manière générale, tous les opposants à la force d'occupation allemande. Ils appartenaient principalement aux mouvements de résistance des territoires occupés par les Allemands. Les conditions inhumaines de travail et de détention, la malnutrition, les sévices des kapos et des SS ainsi que les nombreuses exécutions par balle ou pendaison[17] ont provoqué la mort de milliers de détenus. Elles entraînent en outre une épidémie de typhus en mai 1944[47]. Dirigé d'octobre 1942 à mai 1944 par Joseph Kramer, de sinistre réputation, le Natzweiler-Struthof est avec Mauthausen l'un des camps les plus meurtriers du système concentrationnaire nazi, avec un taux de mortalité de plus de 40 %[18] (à titre de comparaison, celui-ci est de près de 25% pour le camp de Buchenwald[19] et d'environ 20% pour le camp de Dachau[20]). Ce qui nous intrigua dès l'abord, ce furent d'immenses lettres : N N barbouillées en rouge sur les vêtements… », « ... C'étaient des hommes complètement retranchés du monde civilisé. It was one of the first concentration camps and the only one in France. Environ 52 000 prisonniers y ont été détenus pendant son activité[6]. On estime à 22 000 le nombre de morts dans le camp, y compris son réseau de sous-camps[7]. Leur famille et connaissances n'ont plus aucune nouvelle d'eux. Directed by Anne-Sophie Chaumier Le Conte. Dans leur majorité, il s'agit d'Allemands (ou assimilés) déportés de droit commun et asociaux. ». Son installation a été décidée par l'ingénieur SS Karl Blumberg et le haut dignitaire nazi Albert Speer au Struthof[3], un lieu-dit sur les hauteurs de la commune de Natzwiller (Bas-Rhin). Puis, après avoir quelque temps observé ces prisonniers d'un nouveau genre, Kozlik ajoute : « Il est presque incroyable [de constater] de quelles réserves de forces l'être humain dispose. Tous les deux sont condamnés le 15 mai 1954 à 20 ans de travaux forcés, puis amnistiés l'année suivante. Le 23 novembre 1944, jour de la libération de Strasbourg, l'armée américaine pénètre dans le camp de Natzweiler-Struthof. Struthof, le camp oublié: découvrez toutes les vidéos avec Télé-Loisirs C'est au cours d'un voyage d'observation qu'Albert Speer, architecte et ministre du Reich, nota la présence dans la région d'un granit rose extrêmement rare. Struthof, le camp oublié . En 1944, l'ancien chef du camp de concentration d'Auschwitz fut amené pour évacuer les prisonniers de Natzweiler-Struthof vers Dachau à l'approche des armées alliées. Le 15 juillet 1943, il fut déporté au camp de Natzweiler-Struthof dans les Vosges où, dès son arrivée, il fut torturé puis assassiné par les SS le 21 juillet 1943. Le Struthof is a beautiful location which before it was a concentration camp, was a ski resort. C'était un camp de travail, un camp de transit et, au fur et à mesure de la guerre, un lieu d'exécution. Emprisonnés ou déportés, complètement coupés du monde extérieur, ils sont voués à une mort lente par le travail, l'épuisement, la faim, les maladies. Nuremberg NO-085, lettre de Hirt à Himmler, 9 février 1942, cité. [...] Car la tenue de ces Français, la manière dont ils serraient les dents, le courage avec lequel ils se chargeaient de travaux impossibles à exécuter, la discipline avec laquelle ils sortaient par le portail, tous en rang, le corps redressé, le visage décomposé, d'une pâleur mortelle, enflé et ensanglanté, mais tenant droit la tête dans un effort farouche, émurent même le plus endurci des internés, qui ne pouvait cacher son admiration[52]. Ce genre d'exécution, ordonnée par le ministère de la Sûreté d'État de Berlin, avait lieu le soir après l'appel. Cet ordre est renouvelé le 20 mai 1944, mais ne sera jamais complètement exécuté, la procédure Nuit et brouillard étant abandonnée peu après par le régime nazi[53]. Struthof, le camp oublié en Streaming. Son nom allemand est KL Natzweiler-Struthof et il se nomme à nouveau ainsi depuis 2014[4],[5], les initiales KL signifiant Konzentrationslager. Entre 1941 et 1945, l’Alsace, annexée au IIIe Reich, voit s’installer l’un des camps de concentration les plus meurtriers de la Seconde Guerre mondiale : le KL-Natzweiler. 150 d'entre eux sont immunisés contre le typhus exanthématique, les 50 restants étant réservés comme témoins. Alors qu'il était initialement prévu pour recevoir un total de 2 000 prisonniers, le camp-souche du KL en compte près de 7 000 à la fin du mois d'août 1944. {"poster":{"file_path":"/xYbAFrszYkRkVRWMifXkx6KaoIx.jpg","iso_639_1":null}} {"poster":{"file_path":"/xYbAFrszYkRkVRWMifXkx6KaoIx.jpg","iso_639_1":"fr"}} Plusieurs autres procès ont lieu après la guerre pour juger d'autres dirigeants du Struthof et de ses kommandos[57]. Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Il se trouve aujourd'hui sur le territoire de la commune de, Au total, environ 250 SS ont été affectés au camp durant la guerre, parmi lesquels sept femmes dont on connaît aujourd'hui les noms : Maria Aichele, Berta Bommer, Maria Luise Merkle, Élisabeth Peschke, Else Rueck, Kreszenzia Ruf (qui servit aussi à Geislingen) et Anna Zengerle, qui servit comme, Dans certains kommandos extérieurs au camp-souche, le taux de mortalité pouvait s'élever à près de 80, Doc. Elle est utilisée du 11 au 19 août 1943 pour l'exécution de détenus juifs : 57 hommes et 30 femmes, internés à Auschwitz, sont envoyés au camp du Struthof pour y être assassinés avec des sels cyanhydriques[36]. Au 2 septembre 1944, sur les 23 199 immatriculations enregistrées depuis le mois de janvier de la même année, 18 151 (dont 2 398 femmes juives) sont détenus dans un camp extérieur et on peut estimer à 12 000 ceux qui n’y sont jamais passés[11]. Toute l’Europe y est présente. Ainsi, dans la nuit du, Peter Straub, le SS qui avait fait exécuter par pendaison le sergent F. H. Habgood au Struthof le 31 juillet 1944, Les notices du service de l'inventaire concernant le "Camp de concentration de Natzwiller-Struthof". Le 23 novembre 1944, jour de la libération de Strasbourg, l'armée américaine pénètre dans le camp de Natzweiler-Struthof. Bien avant Auschwitz pourtant, que les Soviétiques découvrirent le 27 janvier 1945, le « Konzentrations Lager » du Struthof aura été le premier camp de concentration découvert par les Alliés à l’ouest de l’Europe, le 23 novembre 1944, lors de leur progression vers les rives du Rhin. Y sont retenus environ 2 000 détenus : des anciens de la Légion des volontaires français, de la Division Charlemagne, des membres de partis collaborationnistes (Parti populaire français, Rassemblement national populaire, Parti franciste, etc. Le 23 novembre 1944, la 6e armée américaine pénètre dans un KL totalement vidé de ses occupants. Les effectifs commencent à croître et un premier kommando (camp annexe) ouvre à Obernai le 15 décembre. Ce documentaire lève le voile sur l'histoire glaçante de ce camp. Parmi ces derniers, de nombreux militaires, notamment membres de l'Armée secrète et de l'Organisation de résistance armée, sont aussi déportés au camp de Natzweiler. Pour avoir un résultat statistiquement significatif, il recommence l’expérience sur 150 personnes dont près de quarante meurent selon les témoignages. Source RMC Découverte. Le camp-souche fonctionne jusqu'à son évacuation par les SS au début du mois de septembre 1944. Sous le nom de « KL Natzweiler-Struthof », le camp est officiellement ouvert le 21 avril 1941. L'histoire du Natzweiler-Struthof, qui fut l'unique camp de concentration installé sur le territoire français, reste encore aujourd'hui totalement méconnue du grand public. Leurs démarches d'automates, la fixité de leurs regards, leur aspect squelettique indescriptible et inégalé ailleurs. Chaque fois que nous apercevions le soir des arrivants devant la Schreibstube (secrétariat du camp), nous savions qu'il s'agissait d'une Sonderbehandlung (traitement spécial). De fait, la grande majorité des détenus alors immatriculés par le sigle administratif « KL-Na » ne connaissent pas le camp-souche. Installé en Alsace, région annexée par l’Allemagne, il fut l’unique camp de concentration installé sur le … This FAQ is empty. Add the first question. Ce genre de détenus ne figurait pas, la plupart du temps, dans le fichier du camp. Certains déportés passent ensuite en jugement devant le tribunal de Breslau ; d'autres sont maintenus dans les camps. Create . Lors de son procès, Kramer ne parle pas des classiques petits cailloux gris bleuâtre qui servent à décrire le Zyklon B, mais d'une poudre blanche dans un flacon que lui a donné un professeur de la Reichsuniversität de Strasbourg (August Hirt), et il a fallu un écoulement d'eau pour obtenir un dégagement gazeux ; selon Kogon[37],[38], il s'agit probablement d'un autre composé cyanhydrique concocté par ce professeur Hirt, cyanure de potassium ou de sodium avec un acide organique, cette composition dégageant de l'acide cyanhydrique en présence d'eau[39]. Les exécutions de ce type ne sont en effet la majeure partie du temps pas répertoriées dans les registres du camp, ce qui rend difficile, voire impossible, le comptage rigoureux et l'identification des victimes[22]. 200 SS et 30 administratifs en assurent désormais le gardiennage et l'encadrement[12]. Take a look at Chris Pine's biggest roles and the parts he never got the chance to play, including a major role in Avatar. Ont été déportés au Natzweiler-Struthof : Ont été internés au camp-souche avant d'être évacués en 1944 vers d'autres camps : La guerre finie, le Struthof devient un centre provisoire de détention pour des prisonniers de guerre, des Alsaciens suspectés de collaboration pendant l'annexion, et des collaborateurs condamnés par la justice française. Un film documentaire a été réalisé sur les 86 hommes et femmes désignés qui ont été tués dans le cadre de ce projet. Sept prisonniers meurent. Struthof, le camp oublié Vidéo) Partager Tweet Vous abonner à notre lettre. C'est là qu'environ cinq cents camarades furent fusillés, soit à coups de mitraillette, soit à coups de revolver dans la nuque. Le professeur August Hirt y est condamné à mort par contumace le 23 décembre 1953 (considéré comme en fuite depuis la fin de la guerre, il s'est en fait suicidé le 2 juin 1945)[58]. Le 23 novembre, jour de la libération de Strasbourg, l’armée américaine pénètre dans le camp de Natzweiler-Struthof. Struthof, le camp oublié. TV5, lundi, 21 h. Les plus populaires. Le 1er mai 1941, au lieu-dit « le Struthof », les nazis ouvrent un camp de concentration, le Konzentrationslager Natzweiler (KL*-Natzweiler). ». Certains des figurants étaient d'anciens détenus du camp. Installé en Alsace, région annexée par l'Allemagne, il fut l'unique camp de concentration installé sur le territoire français. Son objectif était l'anéantissement des « ennemis politiques incorrigibles du Reich ». View production, box office, & company info, Self - Former Prisoner of Natzweiler-Struthof. Le camp de Natzweiler-Struthof. Production : Argos Films - 1956 - durée 32 minutes. En 1943, les immatriculations quadruplent (4 089) et le camp est achevé dans sa construction en octobre. En 1957, une scène du film Le Bal des maudits avec Marlon Brando y est tournée. Le professeur August Hirt, SS-Hauptsturmführer et proche de Heinrich Himmler, avait pour objectif, à travers ces gazages, de constituer une collection de « crânes de commissaires bolcheviks juifs »[40] pour l'Institut anatomique de Strasbourg[41],[42], avant que « la race juive » ne soit anéantie[43] ; en effet, Himmler « faisait des études sur les crânes de « commissaires judéo-bolchéviques » destinés à permettre une définition typologique du « sous-homme » »[44]. The Nazis established a concentration camp near the town of Natzweiler, 31 miles south of Strasbourg, on a hill in the Vosges Mountains. ), des auxiliaires français de la Gestapo, mais aussi des fils de dignitaires du Régime de Vichy et de collaborateurs. Documentaires-Histoire. L’expérience terminée, si les sujets n’étaient pas morts, ils étaient assassinés et incinérés. L'un des premiers directeurs de ce centre fut Jean de Poligny, alias capitaine Rivière, qui était un ancien résistant jurassien, l'un des fondateurs du Groupe Mobile Alsace (GMA) Vosges. La dernière modification de cette page a été faite le 22 décembre 2020 à 23:18. With Arnaud Boulligny, Christian Ingrao, Hervé Joly, Tercelin Kirtley. De juin 1943 à l'arrivée du dernier convoi Nacht und Nebel au camp (en août 1944), ce sont 2 443 déportés "NN" qui sont passés par le KL-Natzweiler[54],[55]. Au terme du procès de Rastatt sont condamnés à mort, le 1er février 1947, dix-neuf dirigeants SS des kommandos du KL Natzweiler-Struthof[57]. Centre National du Cinéma et de l'Image Animée. Son épouse participa à l’organisation du sauvetage des enfants juifs. Ils ont été arrêtés pour des motifs divers. Natzwiller, Camp de Struthof pp. Les premiers déportés du camp sont essentiellement allemands, déportés de droit commun, « asociaux », Roms ou déportés politiques. Le repos dominical de l'après-midi était supprimé. Qui connait le Struthof « Auschwitz oublié » de notre Hexagone ? Leurs corps étaient ensuite transportés au crématoire, de sorte qu'il n'y avait de trace nulle part[21]. Peuvent néanmoins être mentionnés les faits suivants : Le camp est aussi connu pour des « expériences » pseudo-scientifiques qui y furent pratiquées sur des détenus[33]. Vue de baraques dans le camp de Natzweiler, qui constituait une partie du camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Jung, Dominique, 1951-, Collection de squelettes juifs du professeur Hirt, Documentation et patrimoine DRAC Alsace : Archives, protection et valorisation du patrimoine de la nécropole nationale du camp de Natzweiler-Struthof, mai 2013, Centre national de documentation pédagogique, Camp de rééducation de Vorbrück-Schirmeck, Liste des monuments historiques du Bas-Rhin, Liste des camps annexes du KL-Natzweiler-Struthof, Camp de concentration de Natzweiler-Struthof, https://moulinjc.pagesperso-orange.fr/Camps/Textes/natzwiler.htm, Septembre 1944 : il faut évacuer le camp de Natzweiler, Convois de la déportation des Juifs de France, Centre de documentation juive contemporaine, Lois sur le statut des Juifs du régime de Vichy, Chronologie de la collaboration dans la Shoah, Collaboration policière sous le régime de Vichy, Fils et filles de déportés juifs de France, Château des Přemyslides et musée archidiocésain d'Olomouc, Parc du Mémorial du pique-nique pan européen, Bibliothèque générale de l'Université de Coimbra, Ensemble historique de l'université de Tartu, Patrimoine culturel subaquatique des Açores, Traité de l'abolition de la peine de mort, Portail de la culture juive et du judaïsme, Portail des monuments historiques français, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Camp_de_concentration_de_Natzweiler-Struthof&oldid=177937615, Édifice labellisé « Patrimoine du XXe siècle » dans le Bas-Rhin, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Article contenant un appel à traduction en allemand, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article contenant un appel à traduction en italien, Portail:Seconde Guerre mondiale/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Monuments historiques/Articles liés, Portail:Protection du patrimoine/Articles liés, Portail:Architecture et urbanisme/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Mai 1941 (officiellement ouvert le 21 avril 1941), les 17 et 24 février 1943, quatorze jeunes gens originaires de, le 19 mai 1944, onze résistants (pour la plupart des Luxembourgeois membres du réseau, Quatre femmes, deux Britanniques et deux Françaises, agents du, Dans la nuit du 28 au 29 juillet 1944, un avion anglais, Face à l'avancée des troupes alliées, les SS commencent à massacrer systématiquement certains détenus, particulièrement les résistants français, qui arrivent en grand nombre au camp du 31 août au 2 septembre 1944. Le 23 novembre 1944, jour de la libération de Strasbourg, l'armée américaine pénètre dans le camp de Natzweiler-Struthof. Face à l'avance des troupes alliées est en effet prise la décision d'en transférer les détenus vers le camp de Dachau[13]. Peu après l'annexion de l'Alsace et de la Moselle en 1940 par le Reich nazi, Himmler, alors chef de la Gestapo, et Oswald Pohl, chef principal d’économie de la SS eurent l'idée d'installer des camps à proximité de carrières afin d'y faire travailler les déportés pour le compte de la Deutsche Erd- und Steinwerke GmbH (DEST), entreprise minière SS créée par Himmler. C'était l'abrutissement complet, le travail forcené, la furieuse brutalité des kapos et des chefs de blocks. En novembre 1942 notamment, il inocule des doses mortelles sur des détenus. Presque sans exception des Français de la Résistance. By any name, it was a horror camp where prisoners suffered inhumane treatment or were murdered by the Nazis during the period when Alsace was incorporated into the Greater German Reich after the defeat of France in 1940. Chaque fois que nous apercevions le soir des arrivants devant la, « faisait des études sur les crânes de « commissaires judéo-bolchéviques » destinés à permettre une définition typologique du « sous-homme » ». C'est le géologue colonel SS Karl Blumberg qui trouva le meilleur site pour l'extraction dudit granit et qui détermina l'emplacement du futur camp[8]. Le 20 décembre 1952 s'ouvre devant le Tribunal militaire français de Metz le procès des médecins SS Otto Bickenbach et Eugen Haagen. Le 23 novembre, jour de la libération de Strasbourg, l'armée américaine pénètre dans le camp de Natzweiler-Struthof, l'unique camp de … Journée nationale du souvenir de la déportation en présence de jeunes sapeurs-pompiers le 28 avril 2013. Le camp a par ailleurs servi de lieu d'exécution pour de nombreux résistants et prisonniers de guerre issus de la majeure partie des pays occupés par l'Allemagne nazie et condamnés par la Gestapo. Les détenus ne bénéficiaient pas des cinq heures effectives de sommeil ; la vermine se chargeait de les troubler. The prisoners lived initially in a temporary structure surrounded by barbed wire. Make social videos in an instant: use custom templates to tell the right story for your business. Ceux-ci proviennent de toute l'Europe et sont soumis en tant qu'opposants à l'Allemagne nazie à un régime particulièrement cruel. Les effectifs de certains de ces camps annexes dépassaient parfois ceux du camp-souche. Un camp tardif ; Un camp peu connu ; Le cadre de la normalité --Arriver. À propos des déportés « Nacht und Nebel », le Dr Goude, rescapé du camp du Struthof, témoignera plus tard[50] : « J'arrivai au camp du Struthof le 19 mai 1944 avec un groupe de sept intellectuels.